Blog

  • L'OM sur la bonne voie ?


    Depuis l'arrivée de Frank Mc Court à la tête de l'OM, les supporters n'attendent qu'une chose : des résultats sur le terrain. Avec le président Jacques Henri Eyraud, le propriétaire américain a lancé un « plan sur 100 jours ». Lors des 100 premiers jours de la présidence de monsieur Eyraud, l'Olympique de Marseille devait être restructurée de fond en comble. Premières mesures

    Premières Mesures

    En 100 jours, l'OM a changé de coach. Exit Franck Passi, le renouveau du côté de la Cannebière passe par l'arrivée de Rudi Garcia ancien champion de France avec le LOSC. De plus, Andoni Zubizarreta a remplacé Gunter Jacob au poste de directeur sportif et a travaillé dans l'ombre pendant tout le mercato.

    Ce trio : Garcia, Zubizarreta, Eyraud est le fer de lance du nouveau « OM Champions Project » lancé par Franck Mc Court. Le grand chantier de ces 100 jours était le mercato. A la fin du mercato, l'heure est au bilan pour l'OM. Le mercato hivernal est rarement propice en gros transferts et les marseillais bien qu'ayant une puissance financière bien supérieure à ces dernières années ne peuvent pas espérer attirer de grands noms du football européens dès cet hiver. Franck Mc Court l'a répété, il n'est pas le Qatar et ne compte pas surpayer les joueurs sous prétexte qu'il en a les moyens.

    Le feuilleton Payet

    Ce mercato a été marqué par le feuilleton Dimitri Payet. Le milieu de terrain français évoluant à West Ham fait deux sorties médiatiques où il explique que le nouveau projet de l'Olympique de Marseille le séduit et qu'il se verrait bien refouler la pelouse du Stade Vélodrome. Ces déclarations sont l'effet d'une bombe et West Ham s'empresse de répliquer en annonçant que son joueur est intransférable et rappel qu'il a reçu une grosse revalorisation de contrat la saison dernière. Le joueur explique en interne qu'il n'a plus envie de jouer pour le club londonien et qu'il souhaite rejoindre la Cannebière. Après quelques semaines d'un feuilleton au scénario digne d'un film hollywoodien, Dimitri Payet remporte son bras de fer contre West Ham et signe à Marseille pour une somme avoisinant les 30 millions d'euros. Cela fait de lui le plus gros transfert de l'histoire du club et fait rentrer l'OM dans une autre dimension économique. Celle des clubs capables de mettre 30 millions d'euros sur un seul joueur.

    Un recrutement satisfaisant

    Hormis l'arrivée de Payet qui est un joueur confirmé (les plus sceptiques annonceront qu'il reste très cher pour son âge), l'Olympique de Marseille a recruté dans tous les secteurs (quasiment : Gomis reste le seul attaquant de pointe du club). Les marseillais ont lancé leur mercato en recrutant le très prometteur Morgan Sanson en provenance de Montpellier pour une somme de 12 millions d'euros et ont ensuite crée la surprise en recrutant pour 18 mois le latéral gauche de la Juventus de Turin : Patrice Evra. Evra amènera de l'expérience et une présence dans le vestiaire Marseillais qui est en manque cruel de patron depuis le départ de Steve Mandanda et la saison en demi-teinte de Lassana Diarra. Lors de la fin du mercato, l'OM a aussi enregistré l'arrivée de Gregory Sertic en provenance des Girondins de Bordeaux pouvant évoluer en défense central ou à la récupération. Le bilan de ce mercato reste satisfaisant pour l'Olympique de Marseille qui commence doucement mais surement à installer les fondations pour la saison prochaine. L'effectif a besoin de grosses retouches mais le mercato hivernal ne peut effectuer de miracles. La vraie échéance pour les dirigeant marseillais sera bien le prochain mercato estival durant lequel les supporters attendront au minimum un effectif capable de jouer les 3 premières places.